04/02/2012

Lac-Edouard (suite).

Dans cet endroit isolé en pleine nature sauvage, la faune s'en donne à coeur-joie.

En particulier cette petite moucheRigolant .

Simulie,simulium,mouche_noire,québec

La Simulie ou mouche noire n'a que deux millimètres environ cette espèce, du moins, qui est un  Simulium sp.), mais elle compense par le nombre et la férocité ce qui lui manque en prestance : c'est une buveuse de sang, qui laisse derrière elle une plaie saignante et qui fait mal ! Heureusement, l'effet disparait rapidement, en quelques heures. N'empêche qu'à cause d'elle, il est impossible de se promener sans s'enduire de crême antimoustique partout où elle peut atteindre...  A côté d'elle, les maringouins  ( moustiques) sont des amateurs.

Mais juin est aussi la saison des orchidées au Québec. Le Cypripéde acaule, Cypripedium acaule ou Sabot de Vénus.

cypripede_acaule,cypripedium_acaule,sabot_de_venus

Une jolie phalène passant par là : Probole amicaria

probole_amicaria,phalene

  Et toujours beaucoup de libellules. Un mâle de Gomphus exilis , le gomphe exilé. Pourquoi exilé ? Chais pas!

gomphus_exilis,gomphe_exilé

Naturellement, quand il y a des proies, il y a des prédateurs. Rencontre avec la splendide Laphria janus,  un impressionnant diptére asilidae de la taille d'un frelon. Elle venait de capturer un agrion (demoiselle) et s'est laissée gentiment photographier, occupée qu'elle était à déguster...

asilide,asilidae,laphria_janus

27/01/2012

Lac-Edouard

Oh! Regardez! C'est moi, là profitant d'un beau crépuscule au bord du lac-à-la-croix! Cool

lac_a_la_croix,Lac_edouard,Club_triton

Au Québec, il y a tellement de lacs qu'on s'y perd. Celui-ci est situé dans un village qui s'appelle Lac-Edouard, et l'hôtel qui s'y trouve n'est accessible qu'en bateau - ou bien par des moyens moins écologiques :

aaDSCN3404web.jpg

Mais passons...

Le dédale des îles et des lacs abrite une vie sauvage riche et variée.

Cette femelle de gélinotte huppée (Bonasa umbellus) surprise avec ses poussins, nous attaque toutes plumes ébourriffées. Elle ne s'éloignera que lorsque sa progéniture se sera égaillée dans le sous-bois.

gélinotte_huppée,bonasa_umbellus

aaDSC_2442web.jpg

Bien plus humble - et confiant dans son camouflage- un petit crapaud américain (Bufo americanus) endémique de l'Est de l'Amérique du Nord.

crapaud_américain,Bufo_americanus

Et parmi bien d'autres, une libellule. La jolie Didymops transversa (appartenant à la rare famille des macromiidae) que nous rencontrons pour la première fois , au bord du lac Biscuit.

didymops_transversa

10:36 Écrit par A-Marie Moniotte dans Animaux, Voyage | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : gélinotte_huppée, gallinacé |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

10/01/2012

Le bout de la Terre

Ou du moins le bout du Québec Sourire. A l'extrême pointe de la Gaspésie, l'estuaire du Saint-Laurent fait place à l'Atlantique. C'est là que se trouve le parc national de Forillon et ses falaises. C'est bien la mer maintenant, voici les petit pingouins ou pingouins torda (Alca torda).

Forillon,alca_torda

Forillon

Et bien sûr, des phares!

Celui du Cap des rosiers, le plus haut du Québec

phare_cap_des_rosiers

Et celui du Cap Gaspé, à l'extrémité est de la Gaspésie

aDSCN2948web.jpg

 

Au bord du sentier, une vieille connaissance semble prendre la pose au soleil. le Vulcain (Vanessa atalanta)

vanessa_atalanta

Et un authentique indigène, le lièvre américain, (Lepus americanus). Tout blanc en hiver, il se teinte de gris-brun à la belle saison, sauf sous le ventre et au bout des pattes.  

lièvre_américain,lepus_americanus

 

20:08 Écrit par A-Marie Moniotte dans Animaux, Divers, Oiseaux, Papillons, Voyage | Lien permanent | Commentaires (59) |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |