09/10/2012

Et que ça saute !

L'automne est décidément là ( il a presque gelé ce matin ) et c'est la saison des sauterelles.

La grande verte, d'abord. Ce sabre impressionnant au bout de l'abdomen n'a rien de guerrier, c'est l'organe de ponte (ovipositeur) et il indique donc que cet individu est une femelle

Tettigonia viridissima,grande sauterelle verte

 Le lierre est en fleur, et il constitue une des seules ressource en ce moment pour les amateurs de nectar attardés. Aussi il y a foule sur les fleurs. Mais pourquoi les sauterelles y viennent-elles aussi ? Peut-être simplement pour un coin propice au bain de soleil?...

 

La sauterelle ponctuée, mâle et femelle

DSC_8220.jpg

leptophya punctatissima,la sauterelle ponctuée

Celle-ci (ci-dessous) fait un peu Jurassic park. C'est la Decticelle cendrée. Elle est aptère, il ne lui reste que des moignons d'élytres (on dit "tegmina" chez les sauterelles). Très courante dans les broussailles, surtout en lisière des bois.

Un mâle.

 

sauterelles

 

Franchement nocturne, le Méconème variable est beaucoup plus difficile à voir.

meconema thalassinum,meconeme variable

Sauterelle ou criquet ou grillon ???....

Comme tous les noms vernaculaires, ces termes sont souvent employés à tort et à travers. Pourtant, dans ce cas, ils correspondent à des familles bien distingues d'orthoptères.

Les sauterelles ont des antennes très longues et très fines.

Les criquets (famille des acridae) ont des antennes courtes et épaisses.

Les grillons (famille des gryllidae) portent les ailes à plat sur le dos, et non en toit comme les sauterelles et les criquets.


Ce qui n'arrange rien, c'est que le vocable anglais "Cricket" désigne... les grillons!

17:23 Écrit par A-Marie Moniotte dans Insectes | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sauterelles |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |