04/02/2012

Lac-Edouard (suite).

Dans cet endroit isolé en pleine nature sauvage, la faune s'en donne à coeur-joie.

En particulier cette petite moucheRigolant .

Simulie,simulium,mouche_noire,québec

La Simulie ou mouche noire n'a que deux millimètres environ cette espèce, du moins, qui est un  Simulium sp.), mais elle compense par le nombre et la férocité ce qui lui manque en prestance : c'est une buveuse de sang, qui laisse derrière elle une plaie saignante et qui fait mal ! Heureusement, l'effet disparait rapidement, en quelques heures. N'empêche qu'à cause d'elle, il est impossible de se promener sans s'enduire de crême antimoustique partout où elle peut atteindre...  A côté d'elle, les maringouins  ( moustiques) sont des amateurs.

Mais juin est aussi la saison des orchidées au Québec. Le Cypripéde acaule, Cypripedium acaule ou Sabot de Vénus.

cypripede_acaule,cypripedium_acaule,sabot_de_venus

Une jolie phalène passant par là : Probole amicaria

probole_amicaria,phalene

  Et toujours beaucoup de libellules. Un mâle de Gomphus exilis , le gomphe exilé. Pourquoi exilé ? Chais pas!

gomphus_exilis,gomphe_exilé

Naturellement, quand il y a des proies, il y a des prédateurs. Rencontre avec la splendide Laphria janus,  un impressionnant diptére asilidae de la taille d'un frelon. Elle venait de capturer un agrion (demoiselle) et s'est laissée gentiment photographier, occupée qu'elle était à déguster...

asilide,asilidae,laphria_janus