28/03/2012

Une belle rousse

Si vous avez des groseillers, c'est le moment d'y observer cette abeille solitaire qui leur est inféodée, l'andrène rousse Andrena rufa.

Toutes les andrènes nichent dans le sol où elles creusent des terriers individuels pour y accumuler le miel nécessaire à leurs larves. Il en existe de nombreuses espèces, pas toujours faciles à déterminer. Celle-ci, on ne peut pas la manquer avec sa toison rutilante...

La tache floue bizarre au premier plan est un mâle en vol, essayant de s'attirer les bonnes grâces de cette femelle.

andrène_rousse,Andrena_rufa

aaDSC_8766web.jpg

Les mâles arborent un costume plus discret et sont nettement plus petits, comme il est d'usage chez la plupart des hyménoptères solitaires.

aaDSC_8777web.jpg

 

Attention, toutefois, il ne faut pas la confondre avec l'osmie cornue, très fréquente en ce moment, qui niche dans les trous de mur ou les tronçons de roseaux. La couleur des poils du thorax et les préférences alimentaires permettent à l'observateur attentif de les différencier sans problème !

Voici un mâle d'osmie cornue Osmia cornuta, avec sa belle moustache blanche...

osmie_cornue,Osmia_cornuta

10:35 Écrit par A-Marie Moniotte | Lien permanent | Commentaires (49) | Tags : andrène_rousse, andrena_rufa, osmie-cornue |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |