25/05/2012

Le temps des iris

En ce moment, c'est l'éphémère floraison des iris dans mon petit coin de planète :

l'iris des marais, ou faux-acore (Iris pseudoacorus) se plaît dans l'eau comme son nom le suggère.

C'est lui qui a inspiré la " fleur de lys " des rois de France, et non le lis comme on pourrait le croire. C'est une espèce spontanée dans tout le sud de l'Europe.

aaDSC_0368web.jpg

 

Et puis, il y a la splendeur variée des cultivars de l'iris barbu (Iris barbata) souvent appelé à tort Iris germanica.

aaDSC_0356web.jpg

aaDSC_0357web.jpg

aaDSC_9816web.jpg

aaDSC_9818web.jpg

Il y en a que cette beauté laisse, je l'imagine, de glace, mais qui y voient un somptueux banquet tout servi. Ce petit charançon qui s'active fébrilement sur les iris répond au doux nom de Mononychus pseudoacorus - que de syllabes pour une si petite créature !

Les adultes grignotent un peu la plante, mais les femelles pondront dans les capsules florales et les larves vont se développer dans les graines en formation.

aaDSC_9893web.jpgDe face, il a décidément un air de famille avec Gonzo Cool !

aamononychus_.jpg

02/05/2012

L'alliaire

Une plante de saison, abondante et  méconnue : l'alliaire officinale, Alliaria peitiolata.

Cette herbe de la famille du chou et de la moutarde ( brassicaceae )  est partout, sur les talus, les terrains vagues et les lisières. En Amérique du nord, elles est d'ailleurs considérée  comme invasive - sans doute introduite par le premiers immigrants.

Comestible, elle donne une subtile saveur d'ail aux salades : on utilise les jeunes feuilles et même les fleurs. On peut aussi en faire des beurres d'herbes ou des pistous. Elle est facile à reconnaître, avec ses feuilles dentelées en forme de coeur et son odeur d'ail lorsqu'on la froisse.   Bon appétit!

alliaire_officinale,Alliaria_petiolata

alliaire_officinale,Alliaria_petiolata

14:39 Écrit par A-Marie Moniotte dans Autres, Plantes | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : alliaire, aromatique, beurre_d'herbes, pistou |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

19/04/2012

Une chasseresse à l'affût

C'est le moment où fleurit la Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea). Fleur étrange pour une plante surprenante. 

sarracenia_purpurea,plante_carnivore,sarracénie_pourpre

aaDSC_9032.jpgCes feuilles en forme d'urnes se remplissent d'eau de pluie et se transforment en piège mortel pour les insectes qui, attirés par la couleur de la plante, s'y noient. Ils y seront digérés par des enzymes. C'est que la Sarracénie a bien besoin d'un petit complément alimentaire : le milieu des tourbières où elle vit , acide et très peu chargé en sels mineraux, le lui impose.

C'est une plante d'Amérique du Nord, qui s'est acclimatée dans quelques endroits d'Europe, comme l'Est de la France.

Elle ne craint pas le gel, mais si vous voulez la cultiver chez vous, laissez lui les pieds dans l'eau et ne l'arrosez qu'à l'eau de pluie. Et bien sûr, rempotez la dans la tourbe.

19:01 Écrit par A-Marie Moniotte dans Autres, Plantes | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : sarracenie, plante_carnivore |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |