19/04/2012

Une chasseresse à l'affût

C'est le moment où fleurit la Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea). Fleur étrange pour une plante surprenante. 

sarracenia_purpurea,plante_carnivore,sarracénie_pourpre

aaDSC_9032.jpgCes feuilles en forme d'urnes se remplissent d'eau de pluie et se transforment en piège mortel pour les insectes qui, attirés par la couleur de la plante, s'y noient. Ils y seront digérés par des enzymes. C'est que la Sarracénie a bien besoin d'un petit complément alimentaire : le milieu des tourbières où elle vit , acide et très peu chargé en sels mineraux, le lui impose.

C'est une plante d'Amérique du Nord, qui s'est acclimatée dans quelques endroits d'Europe, comme l'Est de la France.

Elle ne craint pas le gel, mais si vous voulez la cultiver chez vous, laissez lui les pieds dans l'eau et ne l'arrosez qu'à l'eau de pluie. Et bien sûr, rempotez la dans la tourbe.

19:01 Écrit par A-Marie Moniotte dans Autres, Plantes | Lien permanent | Commentaires (34) | Tags : sarracenie, plante_carnivore |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

04/02/2012

Lac-Edouard (suite).

Dans cet endroit isolé en pleine nature sauvage, la faune s'en donne à coeur-joie.

En particulier cette petite moucheRigolant .

Simulie,simulium,mouche_noire,québec

La Simulie ou mouche noire n'a que deux millimètres environ cette espèce, du moins, qui est un  Simulium sp.), mais elle compense par le nombre et la férocité ce qui lui manque en prestance : c'est une buveuse de sang, qui laisse derrière elle une plaie saignante et qui fait mal ! Heureusement, l'effet disparait rapidement, en quelques heures. N'empêche qu'à cause d'elle, il est impossible de se promener sans s'enduire de crême antimoustique partout où elle peut atteindre...  A côté d'elle, les maringouins  ( moustiques) sont des amateurs.

Mais juin est aussi la saison des orchidées au Québec. Le Cypripéde acaule, Cypripedium acaule ou Sabot de Vénus.

cypripede_acaule,cypripedium_acaule,sabot_de_venus

Une jolie phalène passant par là : Probole amicaria

probole_amicaria,phalene

  Et toujours beaucoup de libellules. Un mâle de Gomphus exilis , le gomphe exilé. Pourquoi exilé ? Chais pas!

gomphus_exilis,gomphe_exilé

Naturellement, quand il y a des proies, il y a des prédateurs. Rencontre avec la splendide Laphria janus,  un impressionnant diptére asilidae de la taille d'un frelon. Elle venait de capturer un agrion (demoiselle) et s'est laissée gentiment photographier, occupée qu'elle était à déguster...

asilide,asilidae,laphria_janus

15/11/2011

Premières glaces

Une mince couche de glace recouvrait l'étang  ce matin : pas de doute, l'hiver est là ! Il va falloir se faire une raison...

glace,étang... ce que refuse de faire le Fatshedera, qui est en fleur en ce moment. 

fatshedera

Cet hybride de lierre (Hedera) et de Fatsia japonica est, tous les ans, une des dernières ressources du jardin pour les butineurs attardés. Les fleurs blanches seront suivies en hiver de grappes de fruits noirs très semblables à celles du lierre. Les oiseaux les mangent en cas de disette, mais sans grand enthousiasme me semle-t-il.

Le Fatshedera est une plante au port grimpant, qui devient impressionnante avec l'âge. Ses grandes feuilles vernies confèrent une touche exotique au jardin. Il est chez moi à la limite de la rusticité, mais il survit depuis des années grâce à un emplacement propice. 

fatshedera,floraison

18:56 Écrit par A-Marie Moniotte dans Arbres et arbustes | Lien permanent | Commentaires (50) | Tags : fatshedera, floraison, étang, glace |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |