11/12/2011

Le Bic

Le parc national du Bic, sur le bord de l'estuaire du Saint-Laurent est un paradis pour les naturalistes. La beauté sauvage et tourmentée de ses plages est captivante.  Il abrite une faune et une flore très riches.

Au détour du chemin, deux cerfs de Virginie (Odocoileus virginianus) que nous ne dérangeons guère !  Bien qu'on soit à la mi-juin, ils en sont encore à perdre leur poil d'hiver. A cause de leur petite taille (environ 1 métre au garot) les Québecois les appellent "Chevreuils" , mais ils sont fort différents de notre chevreuil européen.

cerf-de-virginie,Odocoileus_virginianus

cerf_de_virginie,parc_du_bic

La Pointe à l'orignal enveloppée d'écharpes de brumes. On se croirait volontiers dans le Grand Nord, ou dans un Jules Verne!

pointe_a_l_orignal,parc_du_bic 

L'ïle aux amours, dont l'accès n'est possible à pied sec qu'à marée basse. Différentes légendes circulent à propos de l'origine du nom, faites vous la vôtre !

aDSCN2791web.jpg 

22:05 Écrit par A-Marie Moniotte dans Animaux, Voyage | Lien permanent | Commentaires (47) | Tags : le_bic, cerf_de_virginie |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

21/11/2011

Zymba et les feuilles mortes

Voici Zymba en promenade ( un peu vexée parce qu'on lui demande de garder la pose )! 

Comme tous les Airedales, elle est fidèle, courageuse, calme et un peu pot de colle.

Comme l'exprime fort bien Wikipedia :

"Si vous êtes une personne trop permissive incapable de garder une cohérence dans vos ordres et interdictions, l'Airedale n'est pas fait pour vous. Il écoutera à la perfection mais seulement s'il vous respecte et que vous ne le laissez pas vous dominer. Sinon il deviendra plus têtu qu'une mule tout en restant gentil."

Tous les maîtres d'Airedale reconnaitront le portrait...

Zymba est notre troisème Airedale  - une succession continue depuis 35 ans. Très malade il y a quelques mois, elle s'est bien remise et nous accompagne de nouveau dans toutes nos promenades.

Chien,airedale,zymba

Pour l'anecdote, les Airedales sont si courageux qu'on les utilisait pour chasser les grands fauves (ils chassent encore l'ours en Russie) et qu'un des leurs est le seul animal a avoir jamais reçu la Victoria Cross, pour acte de courage exceptionnel pendant la première guerre mondiale.

Ce qu'elle adore : son maître et les légumes qu'elle vole au potager ( surtout les oignons crus !? )

Ce qu'elle déteste : les CHATS !

21:21 Écrit par A-Marie Moniotte dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (47) | Tags : chien, airedale, zymba |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

25/10/2011

Un visiteur du soir

Cette élégante et svelte guêpe est un ichneumon. Plus précisément Ophion obscuratus. Il nous rend visite tous les ans à cette époque de l'année, attiré par les lumières. Car c'est un nocturne, qui chasse les chenilles de noctuelles (papillons de nuit). La chenille est temporairement paralysée, pendant que l'Ophion pond un oeuf (un seul) à l'intérieur du corps de sa proie. Une fois la chenille entièrement consommée, la larve de la guêpe se nymphosera en terre, et le cycle recommencera.

Les animaux caractérisés par ce mode de vie sont appelés des parasitoïdes, car ils tuent leur hôte, alors que les parasites vrais le laissent vivre, tout en l'exploitant.

Chez cette espèce en particulier, il y a deux générations par an : les femelles de l'automne (comme celle-ci) sont des géantes (20 mm environ) et passeront l'hiver à l'état adulte. Les individus de la génération printanière ( les fils et filles de celle-ci, donc) sont relativement des nains (10 mm). Pourquoi ?  Mystère !

Ichneumon,ophion,obscuratus,parasitoide

20:10 Écrit par A-Marie Moniotte dans Animaux, Insectes | Lien permanent | Commentaires (32) | Tags : ichneumon, ophion, obscuratus, parasitoide |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |