09/10/2012

Et que ça saute !

L'automne est décidément là ( il a presque gelé ce matin ) et c'est la saison des sauterelles.

La grande verte, d'abord. Ce sabre impressionnant au bout de l'abdomen n'a rien de guerrier, c'est l'organe de ponte (ovipositeur) et il indique donc que cet individu est une femelle

Tettigonia viridissima,grande sauterelle verte

 Le lierre est en fleur, et il constitue une des seules ressource en ce moment pour les amateurs de nectar attardés. Aussi il y a foule sur les fleurs. Mais pourquoi les sauterelles y viennent-elles aussi ? Peut-être simplement pour un coin propice au bain de soleil?...

 

La sauterelle ponctuée, mâle et femelle

DSC_8220.jpg

leptophya punctatissima,la sauterelle ponctuée

Celle-ci (ci-dessous) fait un peu Jurassic park. C'est la Decticelle cendrée. Elle est aptère, il ne lui reste que des moignons d'élytres (on dit "tegmina" chez les sauterelles). Très courante dans les broussailles, surtout en lisière des bois.

Un mâle.

 

sauterelles

 

Franchement nocturne, le Méconème variable est beaucoup plus difficile à voir.

meconema thalassinum,meconeme variable

Sauterelle ou criquet ou grillon ???....

Comme tous les noms vernaculaires, ces termes sont souvent employés à tort et à travers. Pourtant, dans ce cas, ils correspondent à des familles bien distingues d'orthoptères.

Les sauterelles ont des antennes très longues et très fines.

Les criquets (famille des acridae) ont des antennes courtes et épaisses.

Les grillons (famille des gryllidae) portent les ailes à plat sur le dos, et non en toit comme les sauterelles et les criquets.


Ce qui n'arrange rien, c'est que le vocable anglais "Cricket" désigne... les grillons!

17:23 Écrit par A-Marie Moniotte dans Insectes | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : sauterelles |  del.icio.us | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

Bonsoir Anne-Marie,
Super de te revoir après plusieurs semaines sans articles (je me demandais ce que tu étais devenue) !
Merci pour ce rappel sur la différence entre sauterelle, criquet et grillon. Pour le grillon, je les repérais surtout à leurs couleurs brun ou noir (ce qui n'est pas le cas des sauterelles et des criquets, il me semble, reprends-moi si je me trompe).
Pourrais-tu nous dire comment ces insectes passent l'hiver par ici ? Sous forme d’œuf attendant le printemps pour éclore ou migrent-ils plus au sud ? (Afrique du Nord ?) Je ne pense pas qu'ils hibernent ?
Bonne soirée,
Jérémie
PS : la photo de la Decticelle cendrée n'apparaît pas.

Écrit par : Jérémie | 09/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Jérémie,
Sauf pour quelques rares espèces méridionales, ce sont les œufs qui passent l'hiver. Ils donnent des juvéniles au printemps, qui seront les adultes de l'automne.
Les couleurs sont de très mauvais critères chez les orthoptères : fort variables à l'intérieur d’une même espèce, le plus souvent. Et il y a des quantités de criquets et de sauterelles qui sont bruns ou noirs, au moins occasionnellement. Il y en a même qui sont pourpres, violets, ou lilas.
La Decticelle est maintenant visible !

Bonne journée

Anne-Marie

Écrit par : A-Marie | 10/10/2012

Super !!! de très bonnes explications, bravo !
Je pense que la sauterelle verte vient sur le lierre car c'est là qu'elle trouvera le plus de proies, vu qu'il est en fleur en ce moment...
Je ne connaissais pas le terme de tegmina, alors merci.
Bisous et bonne journée.

Écrit par : chantal | 10/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Anne-Marie et merci pour ta réponse concernant la couleur des orthoptères (couleur violette ?! ça me plairait de voir ça).
Effectivement, la decticelle (que je vois désormais !) est marron. Je saurai à quoi me fier maintenant.
Bonne journée à toi,
Jérémie

Écrit par : Jérémie | 10/10/2012

Répondre à ce commentaire

L’été est fini, A-Marie est rentrée au bercail. Aurait-elle effectué une migration pendant l’été ?
Elle a repris ses notes intéressantes et très bien documentées. Elle n'a pas perdu la main.
Bonne fin de journée A-Marie.

Écrit par : Bernard d'Auvelais | 10/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour A-Marie
Bon retour dans l'ether
Merci pour ce reportage
Amitiés
Marcel

Écrit par : obelix | 11/10/2012

Répondre à ce commentaire

vous avez l'oeil, vraiment! et le savoir en plus :-)

Écrit par : Adrienne | 13/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Madame Moniotte,

Si chez vous il n'a que presque gelé, ici, au pied des Ardennes nous avons déjà eu quelques belles gelées au sol.
Comme à chaque fois, je lis vos explications avec beaucoup d'intérêt. A bientôt, Birgit

Écrit par : Birgit | 13/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Birgit et merci pour tes passages réguliers. J'ai aussi été heureuse de pouvoir " papoter " avec toi à la rentrée académique à Liège. Ici pas encore de gelées mais nous allons rentrées les plantes sensibles aux basses températures, la serre est actuellement programmées à minimum 4° la nuit. Amitiés et à bientôt.

Écrit par : A-Marie | 24/10/2012

Quelle belle série !
Très réussi :-)

Bonne semaine.

Écrit par : suzanne | 14/10/2012

Répondre à ce commentaire

hello beau retour comment va tu ? de tres jolies photos mais les sauterelles non plus la même tête que l'osque je les attrapais pour les mettre dans un bocal pour les relachees bien sur ,bonne journee et content de te revoir

Écrit par : pat | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

Que la semaine se déroule avec douceur et inspiration littéraire, amitiés, Pascal.

Écrit par : Djemaa | 16/10/2012

Répondre à ce commentaire

bonjour Anne Marie
j'ai visité votre blog par l'intermédiaire du blog de Nicole et j'en suis très contente car il y a beaucoup de belles photos et surtout un grand savoir .
je suis fascinée par les insectes et vous en trouvez beaucoup!
amitiés

Écrit par : ghislaine | 17/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Marie belle série de shotts superbement commenté.
Bonne journée

Écrit par : urson | 18/10/2012

Répondre à ce commentaire

Merci pour vos explications.
Juste une question: les grillons fréquent-ils la Hesbaye?
Bon weekend.
Sans gelée cette fois.

Écrit par : Mme Chapeau | 20/10/2012

Répondre à ce commentaire

Oui, il y en a au moins deux espèces : le grillon sylvestre et le grillon champêtre. c'est ce dernier qui vit dans un terrier et possède un chant très puissant. Il est malheureusement devenu fort rare en Hesbaye, à cause de la disparition de son habitat : les prairies calcaires maigres et ensoleillées.
Il y en a encore quelques uns chaque année à la réserve de Sclaigneaux.
Je ne compte pas le grillon domestique, un importé qui ne vit que dans les maisons autour des sources permanentes de chaleur (fours, chaudières, etc...)

Écrit par : A-Marie | 21/10/2012

Merci.
;o)

Écrit par : Mme Chapeau | 22/10/2012

Bonjour A-Marie, j'ai eu l'occasion d'en observer pas mal cette année durant mes Sorties natures : toute grandeur et couleur.... je me souviens d'une grande sauterelle se posant sur mon épaule avant de décoller sur quelques mètres et de disparaître de ma vue.... belle journée.

Écrit par : Philippe | 24/10/2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.